Le Master « Politique et action publique comparées » (120 ECTS), ancré de longue date dans l’offre de formation en science politique de la Faculté de droit et de science politique de l’Université de Montpellier, est un master de science politique en deux ans caractérisé par les traits suivants.

  • Il constitue un master en science politique intégrant les savoirs des sciences sociales voisines. Il est principalement centré sur les branches de la sociologie politique (régimes, partis, élections, mouvements, etc.) et des politiques publiques. Il prévoit cependant, dans le cadre du programme IDIL, une ouverture pluridisciplinaire vers les sciences exactes, notamment dans le domaine de l’environnement et de la santé ;
  • Il s’agit d’un master basé sur la recherche, formant par et à la recherche à des fins appliquées ou fondamentales. A ce titre et au sein d’IDIL, la moitié des crédits ECTS sont obtenus dans le cadre de mémoires de recherche préparés au sein du laboratoire d’appui du master (le CEPEL) et pour lequel du temps de recherche est dégagé. La réalisation de ces masters dans le cadre de stage laboratoire fait l’objet, au bénéfice des étudiants, d’une prise en charge financière à hauteur de 6 mois par le programme IDIL. Cela n’exclut pas la réalisation de stages complémentaires estivaux de 3 mois (hors laboratoire, non obligatoires et non crédités, mais objet d’une convention de stage officielle) en fin de 1ère ou/et de 2ème année. En outre, pour celles et ceux des étudiants qui le souhaitent, le master est l’étape nécessaire à la candidature à la poursuite en doctorat, avec des possibilités de financement sélectives (École Doctorale, contrats doctoraux IDIL au premier chef).
  • Il vise à l’acquisition de connaissances approfondies permettant de maîtriser le fonctionnement de l’univers politique au sens large, ses interactions avec la société et la façon dont les décisions publiques sont conçues et adoptées au plan national, international ou local.
  • Il repose sur l’apprentissage et la consolidation de méthodes de travail et de techniques d’analyse variées, dans une démarche de sciences sociales pouvant être appliquée ou fondamentale. Il est destiné à des étudiants désireux de renforcer leur aptitude au travail intensif, d’acquérir une forte capacité de synthèse, de maîtriser les méthodes d’enquête, de construire une argumentation solide portée par un raisonnement cohérent et structuré, de conforter une rigueur dans l’expression et de développer une aptitude à l’analyse critique avancée.
  • Ouvert à l’étude du champ national et local, il valorise la prise en compte de l’ouverture internationale en incluant notamment l’anglais comme langue de travail et il sensibilise à l’approche comparative. A ce titre, il encourage la candidature d’étudiants internationaux qui peuvent bénéficier d’un soutien financier spécifique dans le cadre du programme IDIL.

Débouchés

Compte tenu de ses caractéristiques, le Master « Politique et action publique comparées » satisfait aux exigences des professions supérieures du secteur public (concours administratifs A+ et A, particulièrement pour les épreuves de culture générale) ou privé (par exemple consultant, conseiller ou évaluation de risques), en France ou à l’étranger.

En outre, au sein de l’offre des trois programmes de master de science politique proposés par l’Université de Montpellier, ce Master est celui :

1° qui offre une formation avancée généraliste la plus ouverte en terme de débouchés, soit pour l’intégration du marché du travail, soit pouvant servir de préparation à une nouvelle spécialisation (autre master, école ou institut) ;

pour celles et ceux des étudiants qui auraient cet objectif, qui prépare de façon spécifique à la poursuite des études en doctorat dans le domaine (à l’Université de Montpellier ou dans un autre établissement, en France ou à l’étranger), que cela soit dans une optique de recherche appliquée (y compris dans le secteur privé) ou bien de recherche fondamentale (vers l’enseignement supérieur ou la recherche).

Organisation

Le Master « Politique et action publique comparées » est proposé par le département de science politique de la Faculté de droit et de science politique de l’Université de Montpellier. Il a pour laboratoire d’appui le CEPEL (Centre d’Études Politiques Et sociaLes) qui constitue une Unité Mixte de Recherches (UMR) de l’Université de Montpellier et du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) (Institut National des Sciences Humaines et Sociales, INSHS). Depuis 2022, il fait partie des premiers Masters du programme gradué IDIL.

Il est organisé en deux années de Master 1 (M1, 1ère année de master, soit la 4ème année dans le système universitaire français) et de Master 2 (M2, 2nde année de master, soit 5ème année d’université), chacune organisée en deux semestres. Les seconds semestres sont consacrés essentiellement (M1) puis exclusivement (M2) à la rédaction des mémoires de recherche. Les sujets définitifs de mémoire sont définis en relation avec les encadrants sur la base notamment des suggestions présentées la semaine précédant la rentrée, début septembre, lors de l’école d’été des masters IDIL. Le règlement des examens ne prévoit pas de seconde session en master.

Les enseignements sont assurés par les professeurs du département de science politique de la Faculté et les chercheurs du CEPEL évoluant à la Faculté ou bien issus d’établissements partenaires tels que le département des sciences humaines et sociales de la Faculté de médecine de l’Université de Montpellier (SHS Med), les centres de recherche, notamment spécialisés dans l’environnement, du site montpelliérain (CIRAD, INRAE, etc.)  reflétant l’attention portée aux thèmes santé et environnement au cœur du programme MUSE. Des enseignements sont par ailleurs également dispensés, d’ordinaire en anglais, par des professeurs internationaux en provenance d’universités non françaises en cinquième année.

Ce master de science politique est proposée comme parcours unique sous la mention « politiques comparées » au sens de l’arrêté ministériel français du 4 février 2014.

Langues de travail

Les langues de travail sont le français et l’anglais (cf. rubrique candidature). Lors de l’année de M2, le mémoire final ainsi que les travaux de contrôle continu peuvent également être rendus en anglais.

Droits d’inscription

Soutenu par le ministère français de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation à travers l’Université de Montpellier, ce diplôme peut limiter ses frais d’inscription pour les étudiants s’inscrivant en master en formation initiale à un montant d’environ 350 €. Les autres candidats sont invités à prendre contact avec l’administratrice et le coordinateur académique pour toute autre information, notamment relative à la formation continue à l’Université de Montpellier.

Mobilité internationale

La mobilité internationale  encadrée (type Erasmus + ou convention bilatérale) n’est pas prévue pour ce Master. Cependant, hors mobilité encadrée, celle-ci peut avoir lieu lors du second semestre de l’année de M2 dans le cadre de la réalisation du mémoire.

Calendrier indicatif de l’année universitaire

  • Ouverture des candidatures en ligne (e-candidat ou Campus France) : printemps de l’année universitaire N-1
  • Date limite de réception du dossier de candidature : mai de l’année universitaire N-1 – Examen des candidatures et communication des admissions été année N-1.
  • Enseignements master 1 : septembre-janvier année universitaire N (semestre 1) et février-avril année universitaire N (semestre 2). Examens semestriels.
  • Mémoire de recherche Master 1 : janvier-juin (semestre 2).
  • Enseignements master 2 : septembre-décembre année N+1 (semestre 1). Contrôle continu – pas d’examen final.
  • Mémoire de recherche Master 2 : janvier-juin (semestre 2).

Lieux d’enseignement

Les enseignements sont dispensés dans le bâtiment 3 de la Faculté de droit et de science politique de l’Université de Montpellier situés dans le centre historique de la ville. La Faculté est notamment desservie par le réseau TAM (Transports de l’Agglomération de Montpellier) aux arrêts « Louis Blanc » et « Albert Ier Cathédrale » (lignes 1 et 4). La ville de Montpellier est desservie par deux gares ferroviaires dont la gare Montpellier Saint-Roch en centre-ville, l’aéroport Montpellier Méditerranée et le réseau autoroutier (A9/A709, A75).