Enseignements

Read this page in English

Les séminaires, dans leur ensemble, viennent avant tout en soutien de la production du mémoire. L’évaluation en séminaire est donc centrée sur des travaux utiles : production de fiches de lecture et de notes de synthèse. Dans la période des cours, le rythme de travail est de l’ordre d’une fiche par séminaire et par semaine. Les étudiants travaillent en groupes, se divisent entre eux les bibliographies et mettent en commun les fiches de lecture.

La partie théorique du programme s’achève par la production par chaque étudiant d’une note de synthèse qui a le double but de servir de contrôle général aux séminaires (elle doit obligatoirement incorporer des éléments provenant d’au moins deux séminaires de lecture et du séminaires de spécialité) et de fournir la base théorique du mémoire de recherche. La note de synthèse doit être rendue avant le début du travail de terrain ; elle est évaluée par les directeurs du Master et le directeur de mémoire de l’étudiant en question. L’évaluation donne lieu à une note comptant pour une partie de la note du séminaire de méthode, mais aussi à une évaluation orale ou écrite de la part de chaque enseignant.

Séminaire de spécialité – Méthodes et approches de politique comparée

6 crédits – Marc Smyrl, Eric Savarese

Le séminaire de méthode prépare et encadre la production individuelle du mémoire de recherche.  Parmi les éléments qui en font partie :

  • Stratégies de lecture et préparation efficace de notes de lecture (y compris notes en traduction implicite, i.e. note sur un texte en langue étrangère rédigée dans la langue maternelle de l’étudiant).
  • Analyse de la structure logique d’un projet de recherche à partir, un premier temps, de travaux publiés (notes de lecture) puis de projets de travaux personnels. Exemples d’approches diverses et stratégies de rédaction de mémoire (forme et fond).
  • Modules ponctuels sur des méthodes quantitatives ou qualitatives précises animés par des membres de l’équipe pédagogique qui mobilisent eux-mêmes la méthode en question dans leurs propres recherches.
  • Soutien linguistique en Anglais et /ou en Français en fonction des besoins de chaque étudiant.
  • Préparation de la note de synthèse (voir ci-dessus)

Séminaires de lecture

(3 x 6 crédits)

Les séminaires de lecture ont pour vocation de familiariser l’étudiant avec le développement intellectuel et la littérature spécialisée contemporaine des principaux domaines de la science politique correspondant aux axes directeurs du programme. Ils sont construits autour d’une bibliographie exhaustive et sont sanctionnés par des fiches de lectures et la participation aux discussions.

Elites, Etats et Régimes – William Genieys et Saïd Darviche

Ce séminaire a pour objectif d’appréhender la réalité élitaire des régimes politiques (principalement France, Espagne, Etats-Unis). Un premier développement permettra de saisir les enjeux d’une sociologie des élites rénovée à partir d’une synthèse des travaux et des méthodes de recherche classique sur la question. L’objectif est de montrer l’intérêt de la prise en compte du rôle des élites dans le processus de mutation des États et des régimes politiques. Le détour par l’analyse du rôle d’une nouvelle élite des politiques dans le secteur du Welfare et du Warfare nous conduiront à analyser de manière comparative la transformation de l’État.

Institutions et Action Publique – Marc Smyrl

Ce séminaire présente une étude approfondie des outils descriptifs et analytiques développés et déployés par les chercheurs en politiques publiques depuis les années 1970. L’accent est mis sur trois dimensions de comparaison : d’abord entre les outils eux-mêmes ; ensuite, à travers ces outils, entre les secteurs de politiques publiques ; enfin, entre les systèmes nationaux et internationaux. Le développement des approches par le référentiel, par les élites, et par les institutions est étudié, ainsi que la possibilité de synthèse partielle ou générale entre elles. Les États-Unis, le Royaume Uni et l’Union Européenne sont privilégiés en tant que cas nationaux ou supranationaux dans cette comparaison, comme le sont, du point de vue des secteurs, la santé, la défense et le développement territorial.

 Construction et Contestation des Etats nations – Jean Joana et Christophe Roux

Ce séminaire vise à faire le point sur les modes d’analyse des processus de construction et de contestation des Etats-nations et le rôle joué en leur sein par différents groupes politiques ou sociaux. Il adopte une approche à la fois comparative et socio-historique, centré sur le rôle joué par les mouvements de contestation territoriale et par les membres des forces armées dans ce processus.  Le processus de construction de l’Etat-nation est abordé à travers une discussion critique de la littérature spécialisée afin d’évoquer et débattre des principaux cadres théoriques concurrents qui accompagnent l’analyse de sa mise en place.

Séminaires Externes

( 2 crédits)

Les séminaires externes sont offerts en coopération avec des formations et établissements partenaires du site montpelliérain. Deux possibilités seront offertes pour l’année 2016-2017.Chaque étudiant choisit un séminaire.

Environnement et Politique (en collaboration avec le CIRAD-Montpellier)

ou

Politiques et Acteurs de Santé (en collaboration avec le Master 2 « Maladie Chronique et Société » de l’UM)

Les cours de langue visent l’acquisition d’une compétence professionnelle – vocabulaire, stratégie de lecture, expression orale. Les supports écrits des cours de langue sont des textes utilisés dans l’un ou l’autre des séminaires. L’encadrement de chaque cour de langue est assuré par deux enseignants, dont un est membre du Département et l’autre formé(e) en pédagogie linguistique.

Séminaire collectif de recherche

(2  crédits)

Le séminaire de recherche complète les enseignements théoriques des séminaires de lecture et de méthode en offrant aux étudiants des modèles variés de méthodes et d’approches mobilisées par des chercheurs expérimentés. Chaque module de ce séminaire est focalisé sur le travail original de recherche de l’intervenant. Chaque module est complété par une réunion informelle, réunissant les étudiants et l’intervenant, où ce dernier leur parle, dans ses aspects pratiques, des difficultés et des enseignements de son travail de terrain. Les étudiants sont évalués en fonction de la qualité de leur participation et sur la production d’une note de synthèse.

Mémoire de recherche

(30 crédits- 30,000 mots- 15 Juin)

Le travail essentiel sur lequel chaque étudiant doit être évalué est le mémoire de recherche. Produit d’un effort individuel de l’étudiant, le mémoire présente un travail empirique de première main dans un contexte théorique adapté. Il pose une question scientifique clairement formulée et propose d’y apporter une réponse qui représente une contribution originale à la littérature spécialisée.

Le mémoire est dirigé par un des enseignants-chercheurs du CEPEL et peut éventuellement être co-dirigé par l’un de nos intervenants extérieurs. Cette direction prend la forme d’un tutorat, structuré autour de réunions régulières tout au long de l’année universitaire.

Pour les étudiants désirant candidater à un contrat doctoral de l’Ecole Doctorale Droit et Science Politique, le mémoire de recherche est évalué par un jury où siègent l’ensemble des enseignants-chercheurs du CEPEL habilités à diriger des recherches.